Test : mini drone Parrot Mambo Mission

Je vais vous présenter aujourd’hui le drone d’intérieur Parrot Mambo Mission.

Il s’agit d’un quadricoptère muni de 2 accessoires : Une pince et un petit canon à billes plastique, d’un sachet de 50 billes, d’une manette (le flypad) et d’un support de smartphone pour le flypad.

Sous le drone, on peut apercevoir un capteur à ultra-sons et une caméra qui permette une stabilisation correcte à l’intérieur. Le petit poids du drone fait que le moindre courant d’air devient pénible à l’utilisation ou pour un vol à raz de sol.

Les protections des hélices sont un plus non négligeables tant le drone est facile d’accès, on se sent trop vite en confiance en matière de pilotage.

Les 2 accessoires se fixent à la manières d’une brique ressemblant à du Légo :

* Le petit canon tire en théorie à une distance de 2 mètres : Mouais. Pas tout à fait, mais c’est mieux pour la sécurité.

* La pince s’installe dessous, la mise en place est plus délicate, et j’ai peur à chaque fois de casser un truc. Comme le drone est très léger, quand on s’approche du sol en vol stationnaire, il se produit des turbulences, le drone tangue et je n’ai pas réussi à attraper le moindre objet. Par contre pour lâcher un sucre avec un certaine précision dans une tasse, bingo !!!!

 

Le pilotage : Il peut s’effectuer de 3 façons différentes :

  • Le pilotage depuis la manette est super simple : Temps de prise en main pour un débutant total comme moi : 3 minutes, et je suis le King des airs.
  • Le pilotage depuis le smartphone :

Il faut installer l’application mobile FreeFlight Mini. Puis on connecte par Bluetooth le drone et son tel. La portée est alors de plus ou moins 20 mètres. Il ne reste plus qu’à jouer ( dixit mon fils). Bon je suis pas fan de ce mode. Le tactile c’est bien, mais que dans certaines situations (Yek Yek)

  • Le pilotage par le super combo manette/smartphone : C’est le mode que je préfère. Le drone, le téléphone et la manette sont connectés. La portée est alors augmentée jusqu’à 80 mètres. Le pilotage par les joysticks de la manette est aussi améliorée par une meilleure précision et réactivité.

 

  • Ne pas oublier la fonctionnalité prise de vue avec la petite caméra située sur le ventre du drone. Bon la qualité des photos est pas top, mais c’est sympa tout de même.
  • L’autonomie maxi est de 9 minutes selon le constructeur. Il convient donc de prévoir des batteries de remplacement même si le rechargement est assez rapide.

En conclusion :

Même si à la base, je ne suis pas super fan de ce genre d’objet (je suis une buse en pilotage), ce drone est une super surprise. Sa rapidité de prise en main pour un néophyte est juste top. Par contre pour les experts du pilotage, il faudra passer votre chemin. Mes enfants l’on adopté très rapidement au grand dam du chat. L’autonomie n’est pas assez importante à mon goût, mais bon, il ne faut pas oublier que cela reste un drone d’entrée de gamme.

De plus, il est possible de le programmer avec Tynker : Programmation par blocs. Mais ceci fera l’objet d’un futur article.

Print Friendly, PDF & Email

Parrot Mambo Mission

Parrot Mambo Mission
7.1

Prise en main

9.0/10

Portée

6.0/10

Autonomie

4.0/10

Originalité des accessoires

8.5/10

Pièces de rechanges abordables

8.0/10

Pros

  • Prise en main très rapide
  • Rigolo
  • Accessoires démontables facilement

Cons

  • Autonomie (8min)
  • Poids (trop léger)

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


wp-puzzle.com logo