Raspbian Jessie PIXEL i386 pour PC et MAC

C’est le cadeau de Noël (?) de la Fondation Raspberry Pi : Une version de Raspbian Jessie PIXEL pour i386, qui tourne donc sur PC et MAC !
Adaptée pour des ordinosaures, cette version redonnera une seconde vie à des PC qu’on croyait perdus. Il suffira de 512 Mo de mémoire pour qu’elle fonctionne. (A mon avis ça vaut le coup de tester avec 256 Mo aussi 🙂 ).

Cet article est la traduction d’un article paru sur le blog de la Fondation.

Raspbian Jessie PIXEL i386 pour PC

L’idée qui a amené à la création de la Fondation Raspberry Pi était que tout le monde devrait être en mesure d’utiliser un ordinateur programmable. L’objectif a toujours été que le Raspberry Pi devait être un ordinateur de bureau complet avec un prix de 35 €. À l’appui de cela, et en parallèle de ses efforts de développement du matériel, La Fondation a fait des investissements substantiels dans la partie logicielle. Ceux-ci ont culminé avec le lancement de PIXEL en septembre 2016.

PIXEL représente, pour la Fondation, ce que la majorité des utilisateurs recherchent dans un environnement de bureau : une interface utilisateur propre et moderne; Une suite de logiciels de productivité et d’outils de programmation, à la fois gratuits et exclusifs; Et le navigateur Web Chromium avec des plugins utiles, y compris Adobe Flash, préinstallés. Et tout cela est construit sur Debian, offrant ainsi un accès instantané à des milliers d’applications gratuites.

Autrement dit, c’est le GNU / Linux que nous voudrions utiliser.

Au cous de l’été, s’est posée une question simple : si on aime tellement PIXEL, pourquoi demander aux gens d’acheter du matériel Raspberry Pi pour l’exécuter ? Il y a une quantité de matériel PC et Mac installée partout, qui peut très bien exécuter la version x86 de Debian. Pouvait-on faire quelque chose pour les propriétaires de ces machines ?

Alors, après trois mois de travail acharné de Simon et Serge, la Fondation a un cadeau de Noël pour nous : une version expérimentale de Debian + PIXEL pour les plates-formes x86. Il suffit de télécharger l’image, de la graver sur un DVD ou de la copier sur une clé USB, pour démarrer directement dans l’environnement de bureau PIXEL habituel sur votre PC ou Mac. Sinon achetez le numéro de ce mois du magazine MagPi, en kiosque dès demain, car ce DVD bootable est collé sur la couverture.

Vous trouverez toutes les applications habituelles, à l’exception de Minecraft et Wolfram Mathematica (la Fondation n’a pas de licence pour les mettre sur une machine qui n’est pas un Raspberry Pi). Et comme c’est la vénérable architecture i386 qui est utilisée, la distribution devrait fonctionner même sur des machines anciennes comme ce ThinkPad X40, à condition qu’elles aient au moins 512 Mo de RAM.

Pourquoi cela vaut-il la peine? La fondation avance deux raisons :

  • Une école peut maintenant utiliser PIXEL sur sa base existante de PC, tout comme un(e) élève peut exécuter PIXEL sur son Raspberry Pi, à la maison. Il(elle) peut aller et venir entre sa classe d’informatique -ou son club- et la maison, en utilisant exactement les mêmes logiciels et les mêmes outils de programmation, avec exactement le même environnement de bureau. Il n’y a pas de courbe d’apprentissage, et pas besoin d’adapter son travail scolaire pour utiliser deux systèmes d’exploitation différents.
  • En apportant PIXEL sur le PC et Mac la Fondation reste sur sa ligne. Elle ne veut pas simplement créer le meilleur environnement de bureau pour le Raspberry Pi : elle veut créer le meilleur environnement de bureau, un point c’est tout. Ils savent qu’ils n’en sont pas encore là, mais en utilisant PIXEL en parallèle avec Windows, Mac OS et les autres distributions GNU/Linux, ils pourront voir plus facilement où sont les points faibles et travailler à les résoudre.
Attention !
Rappelez-vous que c’est un prototype et pas une version finale. En raison de la grande variété de matériel PC et Mac, il y aura probablement des problèmes mineurs sur certaines configurations matérielles. Si la Fondation décide que c’est quelque chose sur laquelle elle s’engage à long terme, elle fera de son mieux pour y remédier.

Installation

Téléchargez l’image et gravez-la sur un DVD ou transférez sur une clé USB. Dans ce cas, il est recommandé d’utiliser Etcher.

Insérez le DVD ou la clé USB dans votre PC ou votre Mac, puis allumez-le. Sur un PC, vous devrez généralement entrer dans le SETUP du BIOS pour activer le démarrage à partir d’un lecteur optique ou d’une clé USB. Il faudra aussi vous assurer que le lecteur optique ou la clé USB est placé avant tous les autres disques dans l’ordre d’amorçage. Sur un Mac, vous devrez maintenir enfoncée la touche C pendant le démarrage.

Si vous avez fait cela correctement, vous serez accueilli(e) par un écran de démarrage.

Ici vous pouvez appuyer sur Échap pour accéder au menu de démarrage, ou ne rien faire pour démarrer sur le bureau.

 

Petit souci avec certains MAC

Il y a un problème avec certains MAC modernes (pas tous) : la machine ne parvient pas à identifier l’image comme bootable. La Fondation publiera une image mise à jour une fois que le problème sera réglé.

Persistance

Si vous exécutez le système à partir de DVD, tous les fichiers que vous créez, toutes les modifications que vous apportez au système, seront bien sûr perdus lorsque vous éteindrez la machine. Si vous utilisez une clé USB, le système utilisera par défaut tout l’espace disponible sur le périphérique pour créer une partition de persistance. Ceci permet aux fichiers de persister entre les sessions. Le menu d’amorçage fournit des options pour exécuter l’OS avec ou sans persistance, ou pour effacer toute partition de persistance précédemment créée, vous permettant de revenir à une installation propre à tout moment.

Avertissement

Un des grands avantages du Raspberry Pi est que c’est un environnement avec lequel on peut s’amuser sans craindre de grave conséquence : si vous abîmez votre carte SD, vous pouvez simplement en flasher une autre. Ce n’est pas toujours vrai sur PC ou Mac. Pensez à sauvegarder votre système avant d’essayer cette image.

La Fondation Raspberry Pi (et framboise314) n’acceptent aucune responsabilité en cas de perte de données ou d’endommagement d’un système informatique lors de l’utilisation de l’image fournie.

Installer Raspbian PIXEL sur un disque dur de PC

Attention, DANGER

Cette installation détruit tout ce qu’il y a sur votre disque dur ! Pensez à faire une sauvegarde si vous avez des données importantes, des photos, etc…

Nettlebay, un lecteur du blog a œuvré pendant la nuit de Noël pour nous offrir ce cadeau : Comment installer Raspbian PIXEL en dur sur un PC ! Je le remercie et lui laisse la parole :

Bon, je viens de trouver un truc genial si vous voulez l’installer sur votre disque dur. J’y croyais pas mais j’ai essayé sur ma vieille Eeebox. Et ça fonctionne!

  1. Faites une image-disque de votre disque entier (on va tout formater!) avec Clonezilla.
  2. Démarrez avec votre clé live-usb Pixel OS.
  3. Installez Gparted et formatez votre disque en entier en ext4. Il devrait rester seulement une partition sda1 qui occupe tout le disque.
  4. Ouvrez le terminal et tapez ou copiez-collez : sudo cp /dev/sdc /dev/sda
  5. Attendez un bon moment (allez boire un café). La commande copie intégralement le contenu de votre clé sur le disque sda. Vous ne saurez pas quand c’est terminé.
  6. Ouvrez Gparted. Vous devriez voir 2 partitions: sda1 et sda2.
    sda1 est le système (je pense) et sda2, la « persistance » autrement dit le stockage des données, en quelque sorte le /home. (bon, je ne suis pas sûr de ce que j’avance, hein!). Si tout vous semble normal, fermez Gparted).
  7. Fermez aussi le terminal avec Ctrl-c
  8. On y arrive… Redémarrez votre PC. Comme par enchantement, il va redémarrer sur Pixel OS, comme un charme! (pas de Grub en vue…). Sur ma vieille Eeebox, je n’ai que 2 Go de RAM mais un SSD. Donc, ça démarre beaucoup plus vite qu’avec la clé mais un peu moins qu’avec un Ubuntu léger (mais j’ai pas encore bidouillé l’autostart et les services). À noter que si vous aviez déjà personnalisé votre Live-Usb, vous allez tout retrouver : vos modifs et logiciels installés!

Bon, ben voilà, amusez-vous bien!

À noter que Roy Stefanussen utilisait sudo cp /dev/sr0 /dev/sda. Ça ne marchait pas chez moi. J’ai donc adapté en faisant sudo cp /dev/sdc /dev/sda et ça a marché. Je vais aussi redimensionner mes partitions avec Gparted.

Mes sources: https://www.raspberrypi.org/blog/pixel-pc-mac/
Roy Stefanussen says : 24th Dec 2016 at 4:35 pm
Keeping in mind that this is an unofficial hack to an experimental release.. I’ve tried this on a couple machines, and both times I just used: sudo cp /dev/sr0 /dev/sda
Reboot, and found the entire drive used, 1.3G for sda1 and the rest for sda2, no need to re-size anything.

 

Avertissement :

Heu, vous faites ça à vos risques et périls. Ne venez pas pleurer ensuite, hein! Je l’ai fait, ça fonctionne MAIS JE NE GARANTIS RIEN!
Pour communiquer entre vos ordinateurs du même réseau, y compris RPI, je vous conseille IPTUX.
Sources : http://www.framboise314.fr ; PIXEL for PC and Mac
Print Friendly, PDF & Email

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


wp-puzzle.com logo